Dealing with mercury in food

Catherine Girard entourée d’illustrations au trait.

Atténuer l'impact du mercure dans la nourriture

Doctorante, Catherine Girard examine les effets du mercure contenu dans les aliments traditionnels du Nord
2 octobre 2017

À l’Université de Montréal, Catherine Girard analyse les bactéries intestinales pour comprendre les effets du mercure sur le corps humain. Elle s’intéresse plus particulièrement à la façon dont le mercure interagit avec les aliments traditionnels du Nord et à ses effets sur la santé des habitants. Son projet de doctorat l’a amenée à Resolute Bay, un hameau éloigné situé au Nunavut, où elle prélève des échantillons auprès de la population inuite locale. À Montréal, elle travaille dans deux laboratoires de biologie financés par la FCI, où elle utilise un simulateur du tractus digestif pour mener ses expériences.

VOUS POURRIEZ ÉGALEMENT ÊTRE INTÉRESSÉ PAR :