Gérer les risques liés aux installations ou aux initiatives d’envergure

29 octobre 2016

Il est essentiel de gérer les risques liés aux initiatives ou aux installations d’envergure pour aider à garantir l’atteinte des objectifs stratégiques et le maintien de la qualité des extrants. La gestion des risques comprend la détermination, l’évaluation et la hiérarchisation des risques et la création de mesures d’atténuation pour réduire la probabilité que les risques repérés se concrétisent ou pour limiter leurs répercussions s’ils se produisent. La gestion des risques ne vise pas l’élimination complète du risque, mais sa réduction pour qu’il se situe à un niveau acceptable pour l’organisation.

Les cadres de gestion des risques évolueront au fil du temps, à mesure que les initiatives ou les installations d’envergure passeront de la conception à la construction et à la mise en service et, enfin, à leur plein fonctionnement. Les risques déterminés et les mesures d’atténuation varieront considérablement selon la taille et la nature de l’installation. L’Organisation internationale de normalisation relève les principes de gestion des risques suivants. La gestion des risques doit :

  • créer de la valeur – les ressources consacrées à l’atténuation des risques devraient être moins importantes que les conséquences de l’inaction;
  • faire partie intégrante des processus de l’organisation;
  • éclairer la prise de décisions;
  • traiter explicitement des incertitudes et des suppositions;
  • être un processus systématique et structuré;
  • s’appuyer sur les meilleurs renseignements disponibles;
  • être personnalisable;
  • tenir compte des facteurs humains;
  • être transparente et inclusive;
  • être dynamique, itérative et réceptive au changement;
  • pouvoir être améliorée constamment;
  • être réévaluée de façon continue ou périodique.

Vous trouverez ci-dessous des exemples d’activités de gestion des risques d’installations d’envergure financées par la FCI.


Centre canadien de rayonnement synchrotron

Dans cette installation, la gestion des risques d’entreprise est surveillée par un comité de gestion des risques d’entreprise représentatifs de l’organisation. La détermination des risques est un processus continu qui comprend, au besoin, des entrevues avec la gestion, les membres du conseil et les principales parties prenantes. Pour chacun des risques, on détermine des mesures d’atténuation et on classe le risque selon ses répercussions et sa probabilité. Des stratégies et des plans d’action sont mis au point pour atténuer les principaux risques repérés. Le cadre de gestion des risques est intégré à la planification et à la prise de décisions de la gestion, et il est constamment révisé. Au besoin, les risques sont réévalués et les plans d’action sont mis à jour.

Pour en savoir plus sur la façon dont le centre gère ses risques, consultez cet extrait de la présentation (disponible en anglais seulement) qu’il a donnée lors de l’atelier des ISM en 2015.

Le Centre canadien de rayonnement synchrotron est le centre national du Canada pour la recherche en rayonnement synchrotron. Situé à la University of Saskatchewan, le centre est une installation de recherche de calibre mondial à la fine pointe de la technologie.

Personne-ressource :

Beryl Lepage
Directrice des finances
Présidente du comité de gestion des risques d’entreprise
Centre canadien de rayonnement synchrotron
Téléphone : 306.657.3548
Courriel : beryl.lepage [at] lightsource.ca


SNOLAB

Le laboratoire a clairement défini des risques et des dangers qui sont suivis à l’échelle de l’installation à l’aide de registres des risques globaux. Ces registres comprennent des renseignements tels qu’une description de la menace, ses répercussions potentielles, l’évaluation du risque inhérent, les mesures de contrôle et les facteurs d’atténuation actuels, l’évaluation du risque résiduel, le responsable du risque et les mesures à prendre (ou prises).

Au laboratoire, la gestion des risques favorise l’atteinte des objectifs stratégiques, et elle est essentielle pour entamer le dialogue avec diverses parties prenantes et établir les priorités de travail.

Pour en savoir plus sur la façon dont le laboratoire gère ses risques, consultez la présentation (diponible en anglais seulement) qu’il a donnée lors de l’atelier des ISM en 2015.

Le laboratoire est une installation scientifique de calibre mondial située profondément sous terre dans la mine de nickel Creighton exploitée par Vale près de Sudbury. Sa grande profondeur, combinée à sa propreté, permet d’étudier des interactions extrêmement rares et des processus faibles dans le domaine de la physique subatomique.

Personne-ressource :

Samantha Kuula
Agente de communications
SNOLAB
Téléphone : 705.692.7000, poste 2222
Courriel : Samantha.Kuula [at] snolab.ca


Sujets connexes 

Rédiger un plan stratégique des installations ou initiatives d’envergure
Gérer l’accès des utilisateurs des installations ou des initiatives d’envergure