Head start for oil sands technology

Une longueur d’avance pour la technologie des sables bitumineux

Un laboratoire du Northern Alberta Institute of Technology met rapidement à l’essai de nouvelles technologies des sables bitumineux en vue d’accélérer leur utilisation sur le terrain
17 novembre 2014

Il y a peu de temps, Haneef Mian et son équipe de chercheurs du Centre de recherche appliquée sur l’exploitation durable des sables bitumineux (NARCOSS) du Northern Alberta Institute of Technology (NAIT) ont collaboré avec APEX Engineering, une entreprise canadienne établie à Edmonton, pour donner une longueur d’avance à sa nouvelle technologie d’extraction des sables bitumineux auprès des grandes sociétés d’exploitation pétrolière. La société d’ingénierie a mis au point une nouvelle méthode d’extraction ne nécessitant pas de solution d’hydroxyde de sodium, ce qui réduit la quantité de résidus liquides et en facilite la récupération. Après des mois d’essais intensifs, NARCOSS a fait part de ses résultats aux sociétés d’exploitation pétrolière qui sont désormais mieux placées pour décider d’investir ou non dans la technologie conçue par APEX.

Depuis son inauguration il y a quatre ans, le NARCOSS a aidé plus de 20 petites et moyennes entreprises de technologie ainsi que d’importantes sociétés telles que GE, Dow Chemical et Nalco Champion à tester rapidement en laboratoire de nouvelles technologies des sables bitumineux afin que ces innovations soient mises, le plus vite possible, à disposition des sociétés d’exploitation pétrolière.