Field day

Un terrain fertile

Les meilleures photos de nos chercheurs sur le terrain partout au Canada
19 août 2014

Malgré des conditions climatiques souvent difficiles, de longues journées, des semaines de travail de sept jours et un hébergement rudimentaire, les chercheurs qui œuvrent sur le terrain savent que rien ne renforce les liens d’une équipe de professeurs et d’étudiants des cycles supérieurs comme une saison passée en pleine nature.

Cet été, nous avons demandé aux chercheurs financés par la FCI de nous envoyer des photos de leurs travaux sur le terrain. Voici quelques-uns de nos coups de cœur. Si vos recherches sont financées par la FCI et que vous travaillez sur le terrain, joignez-vous à notre groupe Flickr et faites-nous part de vos expériences à #FieldworkFriday experiences.

Le cheval de mer

Amanda Vincent, biologiste de la vie aquatique à la University of British Columbia, se sert des « bancas » – des embarcations utilisées par les pêcheurs aux Philippines – comme bateaux de recherche et de plongée. Depuis l’arrière de ces barques, les membres de son équipe plongent dans les eaux côtières à la recherche d’hippocampes. Amanda Vincent est à la tête de Project Seahorse, un organisme international qui se consacre à la conservation et au développement durable des écosystèmes marins côtiers et de leurs animaux, tels les hippocampes. 

En terrain glissant

L’un des étudiants de Ricardo Scrosati emploie un marteau perforateur pour installer des capteurs sur des rochers glissants le long du rivage de la Nouvelle-Écosse. Ces dispositifs aideront l’équipe du chercheur de la St. Francis Xavier University à étudier la composition d’espèces dans les zones intertidales du proche Atlantique.  

Avez-vous vu ces saumons?

Jonathan Moore, professeur adjoint à la School of Resource & Environmental Management de la Simon Fraser University, prend un cliché de son sujet d’étude de prédilection : le saumon rouge de la rivière Skeena et du fleuve Fraser.

Un bain de boue

Courageux, Mike Waddington, professeur d’écohydrologie à la McMaster University, n’hésite pas à s’enfoncer dans l’eau boueuse de ses tourbières préférées, tout cela pour l’amour de la science!

Pêche urbaine

Ian Fleming de la Memorial University et ses étudiants utilisent l’équipement financé par la FCI pour attraper des poissons à St. John’s. Ce matériel leur permet d’examiner l’évolution écologique de la truite de mer qui a été introduite dans l’île il y a plus d’un siècle.

Message reçu

L’équipe de Randy Dirszowsky de l’Université Laurentienne à Sudbury, en Ontario, utilise un radar pénétrant GPR pour estimer et reconstituer la composition historique des sédiments à l’intérieur et autour des lacs canadiens.