Move over, olive oil

L’huile d’olive est en voie de céder du terrain

La recherche est cruciale pour commercialiser l’huile de lin
11 janvier 2014

William Vincent, gestionnaire de la recherche-développement chez Shape Foods, à Brandon, au Manitoba, veut que les bouteilles d’huile de lin de l’entreprise partagent les tablettes avec l’huile d’olive dans toutes les grandes épiceries d’Amérique du Nord. Or, cette ambition pourrait être assez simple à réaliser, si ce n’était d’un groupe de molécules qui commencent à se diviser neuf mois suivant leur entreposage à température ambiante, donnant au produit un goût amer de poisson.

Plus de 600 000 tonnes de lin, valant chacune plus de 500 dollars, ont été récoltées l’an dernier dans l’Ouest canadien. Si l’équipe de M. Vincent trouve un moyen de court-circuiter le processus chimique qui empêche le produit de pénétrer le marché grand public, Shape Foods — qui vend déjà ses produits dans le monde entier et compte 35 employés à Brandon — mais aussi l’ensemble du secteur du lin au Canada — connaitront un essor important. Par ailleurs, la création d’une huile de lin à haute valeur nutritionnelle largement accessible aux consommateurs réduirait également les carences chroniques en acides gras oméga-3 du régime nord-américain, une lacune qui peut entraîner de nombreux ennuis de santé, des maladies cardiovasculaires au diabète de type 2.

Pour mieux comprendre la réaction chimique qui pose problème, la société a fait appel à Oleg Krokhin, du Centre for Proteomics and Systems Biology, financé par la FCI, à l’Université du Manitoba et à sa suite de spectromètres de masse de pointe. À la lumière des résultats d’analyse obtenus par M. Krokhin et ses collègues, le centre est encore plus près de résoudre les difficultés techniques qui empêchent Shape Foods de mettre son huile de lin sur les tablettes convoitées des épiceries. De fait, les chercheurs connaissent mieux la molécule fautive. Ils ont donc pu mettre au point un test simplifié pour détecter sa présence, ce qui s’avèrera indispensable pour les fabricants d’huile de lin. Ces travaux seront également essentiels pour éliminer ou réduire la réaction qui engendre un goût déplaisant, augmentant ainsi la durée de conservation de l’huile à température ambiante afin de répondre aux normes exigées par la plupart des grandes chaînes d’alimentation.

VOUS POURRIEZ ÉGALEMENT ÊTRE INTÉRESSÉ PAR :